· 

FNE FORMATION

C’est un paradoxe : la situation est incroyablement difficile sur le plan humain mais elle est la plus favorable aux actions de formation ; en attendant la sortie de crise, le gouvernement mise sur le développement des compétences, quitte à sortir de ses placards des dispositifs déjà existants et totalement remaniés pour les positionner en renfort du chômage partiel comme le FNE FORMATION.  

Après les formations de Pôle Emploi, les formations en CPF, voici désormais les formations FNE RENFORCE (Fonds National pour l’Emploi). Bien sûr, l’ensemble des salariés et des demandeurs d’emploi qui disposent d’un budget de formation peuvent l’utiliser pour se former pendant ce temps de confinement. De plus, Pôle Emploi a mis en place de nombreuses formations pour les demandeurs d’emploi et les salariés en chômage partiel. 

A partir d'aujourd'hui, le 14 avril, un 3ème dispositif est ouvert aux employeurs qui ont été dans la nécessité de placer des salariés en chômage partiel : le FNE FORMATION. 

Le FNE, c'est quoi ?

  • Avec ce dispositif, les employeurs vont pouvoir mettre en place des actions de formation complémentaires à l’offre existante avec une prise en charge de l’Etat jusqu’à 1 500 € par salarié. Des budgets supérieurs sont possibles après un examen plus attentif et c’est la DIRECCTE et/ou les OPCO selon les régions (c'est le cas en Ile de France) qui se chargeront de donner les accords financiers.
  • Il s'agit d'une aide pour les structures, entreprises et associations qui sont impactées par la crise. 
  • Toutes les formations sont éligibles sauf celles qui sont obligatoires.  Une convention simplifiée permet de commencer le process.

Les points positifs

  • Avec la réforme de la formation en cours, de nombreuses structures n’avaient plus forcément le droit à des budgets de formation mutualisés. Notamment celles avec plus de 50 salariés. Et de toute façon, avec le déploiement du CPF, les structures plus petites qui ont des droits possibles se voient attribuer des enveloppes bien plus légères qu'auparavant. Conclusion, le FNE peut dans certain cas apparaître comme une opportunité.
  • De plus, il n'y a pas d'avance de frais pour les employeurs lorsque la Direccte sous traite le process aux OPCO's. Il n'y  pas donc pas de charge en terme de trésorerie pour les structures qui ne sont déjà pas au mieux de leur forme. Enfin, cela peut permettre de donner une belle impulsion pour remobiliser les troupes avant la reprise (Oui, oui, à un moment ce sera la reprise !) 

Les points négatifs

  • La durée des formations ne doit pas excéder de trop la période de chômage partiel - certains OPCO recommandent d'avoir terminé le 31 juillet, d'autres ont désormais un discours différent - Donc il vaut mieux ne pas se lancer dans des projets trop lourds : cet été, les structures employeurs auront sans doute du mal à libérer les salariés pour des actions de formation, même en distanciel, pour rattrapper le temps perdu.
  • Et puis, c'est un dispositif qui sort un peu tard - Le FNE est mentionné dans toutes les publications officielles depuis un mois mais la convention ne sort que le 14 avril pour une fin de confinement espérée le 11 mai... Heureusement, qu'il est possible désormais de continuer les formations actées même après la reprise.

Notre réponse

Heureusement, de notre côté, nous avons pris la décision de rester dans nos pratiques habituelles et de vous proposer 2 modalités au choix dans le cadre du FNE : 

  • La mise en place de classes virtuelles, en petit groupe pour des durées jusqu'à 30h, 
  • Ou des formations individuelles, en “one-to-one”, sur 25 heures.  
  • Pour des thèmes spécifiques, des propositions différentes peuvent être émises par notre équipe. 

Petite précision : la liste des formations présentées n'est pas limitative... Comme évoqué ci dessus, avec le FNE, tous les sujets sont possibles sauf les formations obligatoires... Donc n'hésitez pas à nous transmettre ce qui peut vous convenir.

Consulter la note officielle

Télécharger
instruction-fne-09avril.pdf
Document Adobe Acrobat 497.2 KB

Le dispositif commence le mardi 14 avril alors si vous êtes employeur, n’hésitez pas à nous communiquer vos besoins en formation. Et si vous êtes salarié(e), discutez en avec votre employeur.

Mise à jour du 29 avril : 

Exceptionnellement, le dispositif est élargi aux salariés non placés en activité partiel à condition de déposer votre demande avant le 31 mai. Contactez-nous pour lancer le process. 

Mise à jour du 11 mai : 

Ce point est à encore à confirmer mais en Ile de France, la date de fin de formation doit être synchronisée avec la fin d'autorisation initiale accordée au titre du chômage partiel, peu importe le moment de reprise effective. 

Formulaire de contact

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Infos pratiques

Projet TREMPLIN d'AVENIR,

Association PEAJ pour l'Avenir 

8 Bis rue de l'Eperon 75006 Paris

Tel : 01 43 29 28 45 

contact.peaj@gmail.com

Besoin d'information ?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.