CUI – CAE ou EMPLOI d’AVENIR : on fait quoi ?

Vous êtes une structure du secteur non marchand ? Vous avez bien sûr des contraintes budgétaires qui vous incitent à recruter via les contrats aidés ? Vous vous demandez comment choisir entre les dispositifs Emploi d'Avenir et  CUI- CAE ? Dans les 2 cas, il s’agit de dispositifs d’accès ou de retour à l’emploi pour des personnes en recherche. Cet article est fait pour vous !

Côté public

  •  L’Emploi d’Avenir concerne exclusivement les jeunes âgés de moins de 26 ans (jusqu’à 30 ans pour les situations de handicap) qui sont dans l’une des caractéristiques suivantes : sans qualification ou titulaire du Cap/Bep et sans emploi ou titulaire du Bac à Bac+3, résidant en ZUS - Zone Urbaine Sensible et sans emploi.


  • Dans le cadre du CUI-CAE, les critères d’éligibilité sont plus larges. En voici des exemples : demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés d’insertion, jeunes de moins de 26 ans, bénéficiaires du RSA et RSA Socle, demandeurs d’emploi de longue durée et de très longue durée, personnes résidant dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville, Travailleurs Handicapés et bénéficiaires...

 

Dans cette catégorie, le gagnant est le CUI - CAE qui peut accepter des profils plus diversifiés que l’Emploi d’Avenir.

Côté chiffres

Pour les 2 dispositifs, l’Etat propose des exonérations et une non prise en compte dans l'effectif de votre structure ainsi qu’une aide financière conséquente, versée mensuellement en contrepartie de votre action de recrutement :

 

Type de contrat

% d’aides base smic

Plafonds de prise en charge

Aide financière globale

Coût résiduel base 20h ou 26h*

Coût résiduel

35h

Emploi d’avenir

75%

35h hebdos

39 420 € sur 3 ans

311 €**

540 €

CUI - CAE non prioritaire

60%

20h hebdos

12 000 € sur 24 mois

436 € base 20h hebdos

1 138 €

CUI - CAE très prioritaire***

80%

26h hebdos

20 784 € sur 24 mois

350 € base 26h

hebdos

771 €

 

* le coût résiduel est ce qui reste à votre charge une fois pris en compte les charges patronales, exonérations et aides de l’Etat. Les chiffres indiqués sont une simulation qui n’est pas contractuelle.

** sauf exception, il est rarement possible de proposer un mi-temps en emploi d’avenir. Il faut que la situation le justifie.  

*** Il y a d’autres types de CUI - CAE prioritaires, contactez-nous pour en savoir plus.

Côté financier, le grand gagnant est sans conteste l’Emploi d’Avenir

avec une aide globale de presque 40 000 €,

(dans ces temps où les subventions se font si rares). 

Côté obligations

Qui dit contrat aidé, dit obligations : pour les 2 dispositifs, il faut désigner un tuteur et prévoir des actions d’accompagnement et de formations. Pour l’emploi d’avenir, cette obligation est contrôlée par la Mission Locale qui assure un suivi des jeunes placés. Pour le CUI - CAE, Pôle Emploi ou Cap Emploi conditionnent l’ouverture du contrat et les demandes de renouvellement à la création et la réalisation de ces mêmes actions.

 

Du point de vue des obligations,

Emploi d’Avenir et CUI - CAE sont à égalité !

Côté humain

Quel que soit le dispositif choisi, vous permettrez à des personnes en recherche d’emploi d’intégrer la vie active et de dire bye-bye au chômage.


Côté PEAJ

PEAJ vous allège et vous aide de A à Z, avec une cerise !

Notre association vous accompagne pour recruter des personnes éligibles au CUI -CAE ou à l'Emploi d'Avenir et/ou réalise les démarches administratives obligatoires avec les institutions concernées lorsque vous avez déjà trouvé votre candidat. Dès lors que le contrat est signé, PEAJ assure un suivi et dispense les formations nécessaires. Cerise sur le gâteaux : PEAJ constitue un groupe avec l'ensemble des jeunes accompagnés et placés en emploi pour qu'ils puissent s'entraider et s'inscrire dans une dynamique positive de réussite professionnelle. On en parle ? 



Un petit exemple : Maya Bac+2, recrutée à temps plein en emploi d’avenir en tant que graphiste dans une structure moins de 10 salariés.

Maya, côté coût financier pour sa structure employeur 

Emploi d’avenir = 75% base SMIC pour le secteur non marchand

Coût mensuel pour la structure : 540 € par mois

Aide reçue mensuellement  : 1 095 €

Total des aides sur la durée du contrat (3 ans) :  39 420 €

Maya, côté moral et projets

Après une intense période de recherche d'emploi sans résultat, Maya a enfin pu trouver son emploi (d'avenir) au sein d'une association pour exercer son métier (le graphisme). Aujourd'hui, Maya a retrouvé le sourire, elle travaille, suit des formations, prévoit de s'installer de façon autonome, pense au permis de conduire et réfléchit à une autre formation diplômante pour continuer son évolution professionnelle. Maya est lancée !



Des remarques, des questions ?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Des news et plus

Inscris-toi pour connaitre les dernières offres de Peaj en avant -première et notre actualité !