L'entretien professionnel, petits conseils à nos amis employeurs... Dépêchez-vous !

L’entretien pro : une nouvelle obligation pour l’employeur, un nouveau droit pour le salarié.

Depuis le 7 mars 2014, le législateur (Articles L6315 et suivants du Code du travail) impose, à toutes les entreprises et les associations (quelle soit leur taille) employant des salariés, de réaliser au profit de chacun un entretien professionnel tous les 2 ans (et au retour de certaines absences), puis un bilan de parcours tous les 6 ans.

L’entretien professionnel est un entretien individuel unique, assorti d’un certain formalisme, (rédaction d’un écrit, bilan du parcours professionnel) et d’une obligation de résultat pour permettre l’évolution du salarié et le maintien de ses capacités à occuper un emploi.

 

Clairement distinct de l’entretien d’évaluation, l’entretien professionnel a plusieurs objectifs :  

 

  • faire le point avec le salarié notamment sur ses aptitudes professionnelles, ses souhaits d’évolution, ses besoins de formation… Définir un projet professionnel (ou de formation), identifier les perspectives d’évolution professionnelle du salarié.
  • Initier une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).
  • faciliter l’élaboration du plan de formation.

 

Tous les 6 ans, l’entretien professionnel fait l’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié et chacun devra au moins être concerné par au moins 2 des actions suivantes :

  • le salarié a suivi au moins une action de formation,
  • le salarié a obtenu tout ou partie d’une certification (diplôme, CQP…) par la formation ou la validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • le salarié a progressé sur le plan salarial (augmentation individuelle, changement de coefficient,…) ou professionnel (en termes de fonctions, missions, responsabilités…).

 

Actuellement, la loi prévoit des sanctions financières pour les entreprises de plus de 50 salariés mais reste silencieuse pour les plus petites structures. Cependant, en cas de litiges, l’absence d’entretien et d’au moins 2 actions sur les 3 éléments cités ci dessus, pourraient être interprétés comme discriminatoire et caractériser une faute de l’employeur.

 

Ne prenez aucun risque et organisez-vous

Pour vous permettre de respecter le calendrier nécessaire, les premiers entretiens devront avoir lieux avant le 06 mars 2016 (pour les salariés présents avant le 7 mars 2014, tous les 2 ans à partir de la date d’embauche pour les autres). Il est temps de vous organiser, surtout si votre structure compte de nombreux salariés :

 

  • Commencez à réaliser vos questionnaires d’auto-évaluation pour permettre à vos salariés de commencer leur réflexion en autonomie.
  • Révisez dès maintenant les points obligatoires à mentionner - de nombreux OPCA proposent des tutoriels.
  • Planifiez dès maintenant la réalisation des entretiens.
  • Formalisez des outils pour rédiger les écrits et assurer un suivi en vu du bilan qui sera à réaliser tous les 6 ans.

 

Notre proposition pour vous accompagner et vous aider à garder l’avantage

Préparez vous pour garder l’avantage : gain de temps, absence de risque financier et prud’homal, paix sociale et meilleure gestion des compétences en interne.

 

PEAJ vous propose une formation action pour vous permettre de vous préparer à la mise en place des entretiens, avec éventuellement une possibilité de vous assister lors des entretiens sur le volet formation et projet. N’hésitez pas à nous contacter pour des informations complémentaires. 


Des remarques, des questions, intéressé(e) ?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.


Notre actualité

Inscrivez - vous pour connaître les dernières actualités sur les contrats aidés !

Infos pratiques

Projet TREMPLIN d'AVENIR,

Association PEAJ pour l'Avenir 

8 Bis rue de l'Eperon 75006 Paris

Tel : 01 43 29 28 45 

contact.peaj@gmail.com

Besoin d'information ?

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.